Portrait d'Hôte Delphine Rouvière

 
 
 

Delphine Rouvière est née en Avignon. Ces terres lui ont beaucoup donné, beaucoup appris. Elles inspirent les façons de l’hôte du Galinier et cheffe du Moulin. Explications.

« La Provence, ses lumières, ses odeurs, ses saveurs… Ce sont mes racines. »
Vous n’avez pas gardé que l’accent de votre sud natal ?
Vous n’avez pas gardé que l’accent de votre sud natal ?

En Provence, j’ai grandi aux fourneaux, entre le potager de mes grands-parents et les préparations du mercredi avec ma mère. De là sont nés un profond respect de l’environnement et un amour immodéré pour une cuisine locale, simple, généreuse, fraîche, savoureuse… En un mot, qui fait du bien.

directrice-delphine-rouviere-table-hotes-provence-luberon-villa-galinier-beaumier-lourmarin
C'est un héritage riche d’enseignements ?
C'est un héritage riche d’enseignements ?

Après plus de 20 années de cursus analytique, plutôt que d’exercer en cabinet, c’est vers la cuisine que je me suis tournée, en complète autodidacte, en ouvrant à Genève le premier restaurant vegan. Menée en conscience et dans un esprit de partage, elle a cette faculté de reconnecter chacun à la nature et aux autres. Ma conception de l’hospitalité est à son image. Au Galinier, j’ai à cœur que nos invités goûtent à nouveau aux plaisirs simples qu’offrent les lieux : apprécier un bouquet de fleurs du jardin, réaliser ses bocaux de fruits fraîchement cueillis, prendre l’apéro autour d’une partie de pétanque, partager un dîner sans fin à la fraîche… La vraie vie de vacances !

directrice-delphine-rouviere-table-hotes-provence-luberon-villa-galinier-beaumier-lourmarin